Entretien avec Stéphanie BIGNON

Entretien audio réalisé le lundi 27 mars 2017 avec Madame Stéphanie BIGNON, présidente de l’association terre et famille. Il s’est déroulé au cours d’un bon repas dans un restaurant bien français, d’où les bruits de couverts!

au sommaire de la première partie:
0min11 : présentation de l’assoc et des deux ouvrages de Madame Stéphanie Bignon
3min52 : La chasteté ou le chaos ?
5min20 : la différence entre l’agriculteur et le paysan
8min20 : présentation du programme agricole de CIVITAS
10min30 : résoudre le problème majeur de l’endettement
13min : le paysan face aux lourdeurs administratives
15min30 : alliance de l’innovation et de la Tradition
18min50 : réforme fiscale et juridique
20min10 : pour une réflexion sur le statut juridique des terres agricoles (intérêts étrangers, transmission du patrimoine etc)
22min 30 : accès à l’emploi et mixité professionnelle
24min05 : défense d’une économie familiale et locale
30min30 : concepts de décroissance et de localisme
33min28 : comment rester enraciné lorsqu’on est citadin ?
38min25 : l’importance de l’époque médiévale

au sommaire de la seconde et de la troisième partie (citations et conseils de lecture) : 

00min : autour de la citation de Simone Weil : « Un système social est profondément malade quand un paysan travaille la terre avec la pensée que, s’il est paysan, c’est parce qu’il n’était pas assez intelligent pour devenir instituteur. »

5min17 : autour de la citation de Georges Bernanos : « un jour, on plongera dans la ruine du jour au lendemain des familles entières parce qu’à des milliers de kilomètres pourra être produite la même chose pour deux centimes de moins à la tonne »

8min14 : autour de la citation de Régine Pernoud : « C’est cette attache intime de l’homme et du sol sur lequel il vit qui constitue le servage, car par ailleurs, le serf a tous les droits de l’homme libre : il peut se marier, fonder une famille, sa terre passera à ses enfants après sa mort, ainsi que les biens qu’il a pu acquérir. Le seigneur, remarquons le, a, quoique sur une toute autre échelle évidemment, les mêmes obligations que le serf, car il ne peut ni vendre, ni aliéner sa terre, ni la déserter »

10min32 : CONSEILS DE LECTURE

Conseils de lecture de Madame Stéphanie Bignon :

  • l’enracinement de Simone Weil
  • la pesanteur et la grâce de Simone Weil
  • le procès de Jeanne de Jacques Trémolet de Villers, éditions les belles lettres
  • Robert Brasillach ou encore un instant de bonheur, Robert Laffont, coll. « Biographies sans masque », Paris, 1987
  • Voltaire méconnu : Aspects cachés de l’humanisme des Lumières (1750-1800) de Xavier Martin, éditions Dominique Martin Morin
  • Le Sacrifice du Soir, vie et mort de Madame Élisabeth, sœur de Louis XVI de Jean de Viguerie, Éditions du Cerf, 2010.

Pour aller plus loin : lire les ouvrages de Stéphanie Bignon (cessez de nous libérez écrit avec Anne Brassié, et la chasteté ou le chaos ? publiés aux éditions Via Romana).

et suivre les parcours des différents candidats du parti catholique CIVITAS aux prochaines élections législatives.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *