LLMM #2 : le crack

La vie moderne ne cesse de me surprendre, souvent pas pour le meilleur. Par trois fois, j’ai croisé des fumeurs de crack dans le métro ou proche d’une station de métro ces derniers jours. Naïve et provinciale, je pensais que ce genre de trucs était réservé aux quartiers pauvres des villes américaines. Mais non, c’est apparemment quelque chose de courant ici aussi chez nous.

Le crack,la «drogue du pauvre», est un mélange de cocaïne et d’ammoniaque ou de bicarbonate de soude qui se présente sous forme de “cailloux”. Il est apparu dans les années 90 en Hexagone et reste heureusement localisé à l’ensemble de la région parisienne.

Même si je doute que peu d’addicts au crack vont lire ce blog, ce petit billet est toutefois l’occasion de rappeler que la drogue SOUS TOUTES SES FORMES, est à bannir. Drogue et éveil politique sont antinomiques, cela va sans dire. La cigarette est à éviter aussi par la même occasion, surtout si on est une femme (Edward Bernays bonjour!) : on fait des économies, on garde son cerveau en forme et on a l’air d’avoir 20 ans!

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.