Pensées européennes

“Depuis l’époque de la Révolution Française, une moitié de l’Europe s’intitule la gauche et l’autre moitié a reçu l’appellation de droite. Il est pratiquement impossible de définir l’une ou l’autre de ces notions par des principes théoriques quelconques sur lesquelles elles s’appuieraient. Ça n’a rien de surprenant : les mouvements politiques ne reposent pas sur des attitudes rationnelles mais sur des représentations, des images, des mots, des archétypes dont l’ensemble constitue tel ou tel kitsch politique”.

Milan Kundera dans l’insoutenable légèreté de l’être (page 323)

  • Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir
  • Le malheur a habituellement deux effets : souvent il éteint toute affection envers les malheureux, et non moins souvent, il éteint chez les malheureux toute affection envers les autres
  • Je suis pessimiste par l’intelligence mais optimiste par la volonté.
  • Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va.
  • Instruisez vous parce que nous aurons besoin de toute votre intelligence. Agitez-vous parce que nous aurons besoin de tout votre enthousiasme. Organisez-vous parce que nous aurons besoin de toute votre force.

Antonio Gramsci 

Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre.

Marie Curie

  • Qui commande le passé, commande l’avenir,qui commande le présent, commande le passé.
  • L’un des plus tristes effets de cette guerre pour moi, ce fut d’apprendre que la presse de gauche est tout aussi fausse et malhonnête que celle de droite.
  • Peut-être que, au moment critique, les gens ordinaires se montreront plus intelligents que les malins – en tout cas je l’espère.

George Orwell 

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *