Portrait : Blanche de Castille

La reine Blanche de Castille est surtout connue pour être la mère du grand roi Louis IX, le Roi Saint. Mais elle est bien plus que cela et elle mérite amplement son portrait détaillé en tant que modèle à suivre.

Jouant à merveille son rôle d’épouse et de mère, elle s’illustra comme régente hors pair, repoussant les ennemis du royaume de l’intérieur comme de l’extérieur. Certains dirent d’elle qu’elle réfléchissait comme un homme, pourtant elle apparait très féminine sur bien des aspects. Son rapport à la religion l’influença beaucoup et elle joua en son temps un rôle primordial dans les relations internationales comme peu de femmes en ont joué au cours de l’Histoire de France. Elle sut jouer de sa féminité, montrant que l’on peut faire de la politique en étant pleinement femme. Continue reading “Portrait : Blanche de Castille”

réflexion : LA TRAHISON, ACTE BANAL DE LA SOCIÉTÉ MODERNE

LA trahison, acte banal de la société moderne

Quelques modestes réflexions autour de ma lecture de l’essai de l’écrivain suisse Eric Werner “le système de trahison” publié par les éditions l’âge d’Homme. 

  1. Démocratisation de la trahison

La trahison s’est généralisée, elle s’est démocratisée. Au delà de la crise de l’État-Nation, elle se banalise dans les rapports humains. Ceux-ci deviennent plus éphémères, plus fragiles, même au sein des cellules jadis les plus solides telles que celles du couple ou de l’amitié. Les gens apprennent par ricochet à être plus égoïstes, plus individualistes. Continue reading “réflexion : LA TRAHISON, ACTE BANAL DE LA SOCIÉTÉ MODERNE”

PORTRAIT : JEANNE D’ARC

Le 30 mai 1431 mourrait la femme la plus connue de l’Histoire de France : Jeanne d’Arc. Portrait d’une jeune femme courageuse.

Jeanne Darc nait en 1412 à Domrémy, en Lorraine, au sein d’une famille de paysans plutôt aisée. Malgré le contexte de la Guerre contre les anglais (guerre de Cent ans), Jeanne mène une enfance heureuse. Ceux qui l’ont connue de son vivant la décrivent comme une joyeuse petite brune très pieuse. Elle ne va pas à l’école et restera toute sa courte vie illettrée. A l’âge de 13 ans, elle a sa première apparition : celle de Saint Michel, sainte Catherine et Sainte Marguerite qui lui disent de conduire le roi à Reims pour le faire sacrer et de « bouter les Anglais hors de France ».  Continue reading “PORTRAIT : JEANNE D’ARC”